Le sablé breton (et sa version tarte des fraises)

Capture d’écran 2017-07-19 à 10.09.38.png

Sur twitter, plusieurs m’ont demandé en voyant passer cette photo (je l’avoue hyper alléchante), la recette !

Alors en soi, l’ensemble est assez simple :

Pour le sablé breton (l’avantage c’est qu’ensuite tu peux décliner cette pâte juste en petits sablés bretons… un pur délice)

4 jaunes d’oeufs
140 g de sucre en poudre
160 g de beurre doux
200 g de farine (+ pour le plan de travail)
1 sachet de levure chimique
3 pincées de fleur de sel

Ramollir le beurre (mais attention qu’il ne soit pas liquide), ajouter le sucre et faire comme une pommade, puis les oeufs, la farine et la levure et enfin le sel. Bien malaxer et mettre au frais pour environ 2h de repos.

A la sortie du frigo, malaxer un peu puis étaler et faire la forme avec un cercle.
Si tu souhaites faire uniquement des palets, au moment de mettre au réfrigérateur, fais un gros boudin que tu n’auras plus qu’à découper en tronçon…

Préchauffer le four à 180° et cuire le tout pendant 15 mn (plutôt 10 pour les palets simples)

La crème au citron (vert pour booster)

10 cl de jus de citron vert (moi j’ai eu besoin de 3 citrons…)
3 oeufs
150 g de sucre en poudre
1 cuillère de farine
30 g de beurre
Alors, l’astuce de départ c’est de mettre tes 30 g de beurre au congélateur (oui oui, c’est la chef de Michalak qui m’avait donné l’astuce…)
Ensuite tu zestes les citrons verts (prend des bios hein), tu récupéres le jus, que tu mélanges aux oeufs, puis tu rajoutes le sucre et la cuillère de farine. Tu chauffes le mélange jusqu’à petite ébullition (attention, ça projette et amère expérience ça brûle).
Tu mets ton mélange dans un récipient haut et tu laisses reposer 15 mn… Puis tu ajoutes ton beurre congelé au mélange avec un mixeur plongeant. ET ensuite ZOU au froid…

Les fraises…. et pour les rendre brillantes un peu de confitures (moi j’ai pris abricot)

A toi de trancher (ou non) tes fraises.
Tu prends ensuite ton fond de tarte en palet breton, tu mets ta crème au citron (en poche à douille c’est plus joli), et ensuite tu disposes tes fraises, un peu de confiture (diluée dans de l’eau) et zou tu n’as plus qu’à la manger !

 

 

 

 

 

La petite tarte aux fraises rapide

Capture d’écran 2017-06-13 à 12.23.58.png

Dernièrement, ma mamie (la Grand-Mamie de Benjamin donc) est revenu en région parisienne pour quelques semaines. L’occasion était facile pour qu’elle vienne déjeuner à la maison… Mais avouons le, mon temps  est assez limité toute la semaine et ce week end là était ULTRA chargé…

J’ai donc fait une tartine au saumon en entrée, un hachis parmentier (mis au congélateur quelques jours avant) mais pour le dessert, j’avais envie de fraises…

Hop, rien de mieux que la petite tarte aux fraises… Et voici la version ultra rapide :

  • Une pâte sablée toute prête (ou tu peux aussi la faire si tu as 15 mn de plus)
  • des fraises
  • 25 cl de lait
  • 1 jaune d’oeuf
  • 25  de farine
  • 50 g de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • un peu de confiture (de préférence d’abricot)

La veille, découper des cercles dans la pâte sablée (ou si tu préfères en faire une grande, tu peux aussi la garder comme ça), tu piques la pâte avec une fourchette (pour éviter qu’elle gonfle que ça dégueule de tous les côtés…)
Ensuite tu mets ta pâte ou tes pâtes à cuire : 15 mn à 180°

Dans une casserole, tu fais chauffer 20 cl de lait avec la gousse de vanille (que tu auras fendu pour que les petites graines imprègnent bien ton lait, ou si comme moi t’as un raté ou perte de ta FOUTUE gousse de vanille, remplace le sucre par du sucre vanillé…). Dans un saladier, tu mélanges, ton oeuf et le sucre (et tu fouettes pour que ça soit un peu blanchit), tu ajoutes la farine et 5 cl de lait (pour délier un peu sinon c’est dur à remuer)…

Quand le lait est en train de bouillir, tu verses le mélange de ton saladier et tu remues tranquillou jusqu’à ébullition… Ensuite tu verses dans un saladier et tu attends que ça refroidisse.

Le lendemain, au dernier moment, il ne te reste plus qu’à dresser…
Tu prends ton fond de tarte, tu mets ta petite crème pâtissière dessus, et ensuite tes fraises coupées en lamelles.

Ensuite tu prends une cuillère de confiture dans un bol, tu la mets doucement au micro ondes, quand elle a fondu, tu prends un pinceau et tu en mets délicatement sur tes fraises pour les faire briller…

BON APPETIT …

Mon après midi à l’école Ducasse

Mon papa m’a fait un cadeau spectaculaire pour Noël. Un cours de cuisine chez Alain Ducasse… bon, si tu ne le connais pas c’est un des DIEUX du stade de la cuisine. Il possède de nombreux restaurants tous plus reconnus les uns que les autres (Le Jules Verne en haut de la Tour Eiffel quand même…), un savoir-faire hors norme et une école de cuisine (owi owi).

J’ai donc réservé un cours via son site internet en quelques secondes. J’ai choisi un intitulé qui me parlait. J’adore pâtisser et j’ai pris la version « petits fours et mignardises en version mini ». 4h de cours de cuisine…. Après une intoxication alimentaire en début de semaine j’espérais juste ne pas avoir de nausées. Heureusement que c’était de la pâtisserie une autre odeur, je pense que je serai directement tombée dans les pommes !

a

Le cadre tout d’abord est juste SPLENDIDE ! Les cuisines sont vitrées donc on peut voir tout ce qui s’y passe. Chacune donne sur un petit jardin intérieur. La boutique est présente mais sans que ce soit le plus important. On est reçu avec beaucoup de douceur, notre manteau est mis au vestiaire (oui c’est la classe TOTALE)… et ensuite on fonce dans notre salle cuisine pour rencontrer le chef du Jour ! Le mien s’appelait Sébastien.

Un peu froid au départ certes mais HYPER professionnel. Gros coup de chance nous étions 4 pour ce cours de cuisine mais j’ai l’impression que les effectifs peuvent être bien plus nombreux ! A 4, ça permet de VRAIMENT tout faire, de tout tester, de tout goûter aussi…. (ah bah voilà, comment ils sont revenus mes kilos…)
Bref, nous étions 4 et on s’est beaucoup amusés en plus d’en apprendre vraiment sur les techniques de pâtisserie…. Au menu : Pana Cotta et jus de fraises, sablés tout choco, tartelette amandine fruits rouges, chouquettes, des éclairs particuliers et des meringues travaillées un peu différemment.

J’ai apprécié bien évidemment les techniques enseignées et les raccourcis pratiques, la confiance du chef (il m’a mis dans les mains une plaques pleines de graines de sucre et de pralines en miettes et m’a dit de tout faire sauter pour que les grains adhèrent…. confiant le mec… ou alors ce n’est pas lui qui nettoie la cuisine.… AHEM), la rapidité de certaines exécutions, qu’on déguste avec le chef mais que fait exceptionnel au sein de ces ateliers, on puisse en ramener un peu chez nous (mon papa a vraiment aimé pouvoir goûter ce que j’ai réalisé et vu que c’est lui qui m’avait offert le cours, ça m’a fait VRAIMENT plaisir), la bonne humeur du cours parce qu’au final, entre la miss qui maitrise (oui je parle de moi), le mec qui n’a jamais touché un rouleau à pâtisserie, la fille qui ne sait pas trop pourquoi elle est là et la mamie qui en est à son 4ème cours, on aurait pu se dire que le groupe ne serait pas soudé… et bien non, entre bienveillance, fous rires et « attends, je te fais une photo, t’auras un souvenir » et bien j’ai passé une super après-midi.

On a pu faire des photos, prendre des notes et je suis repartie en plus d’un bon moment avec un joli tablier en tissu logoté alain Ducasse, et un petit sachet de mes créations 🙂

J’ai moins apprécié finalement qu’il faille AUTANT de matériel… oui la poche à douille on peut investir, les 3 fours pour faire les 3 recettes dans la même après-midi un peu moins…  et le prix, même si c’est un cadeau… on approche des 200 € quand même…

Et maintenant, le résultat….

Avouez qu’on a envie de croquer dedans non???

Muffins Cacahuètes et double chocolat

Capture d_écran 2017-03-28 à 11.09.54

Tant qu’à faire un goûter calorique, crois moi, je n’y vais pas de main morte !

J’ai donc réalisé pour mon petit Benjamin des muffins Cacahuètes et double chocolat ! (attention pour les enfants allergiques ou présentant des allergies pour la cacahuète 🙂 ) Ce muffins est trop très gras, du coup, je lui en donne un avec une compote ou des fruits pour son goûter.

Pour une douzaine de GROS muffins :
100 g de beurre de cacahuètes
50 g de beurre fondu
3 oeufs
120 g de sucre (de préférence roux)
150 ml de lait
250 g de farine
2 sachets de levure
75 g de pépites chocolat noir (ou comme moi tu coupes ta grosse plaquette en morceaux)
100 g de pépites chocolat au lait

Tu préchauffes ton four à 180°
Au four micro ondes, tu fais fondre le beurre et tu ajoutes le beurre de cacahuètes. Ensuite tu ajoutes les oeufs, un par un, puis le sucre et la farine. La levure ensuite.
Tu rajoutes ensuite rapidement le lait, puis les pépites de chocolat.
Hop dans les caissettes et au four pendant 20 mn environ (j’ai poussé la cuisson jusqu’à 22 car j’aime bien le croquant au-dessus).

Bon appétit ! 

Petits sablés trèèèès fondants à la cacahuète…

Capture d’écran 2017-03-28 à 11.09.44.png

Lors de l’ouverture de la Kitchen Trotter de février, il y avait du beurre de cacahuètes…. Après avoir fait le Mafé, il m’en restait et la boite ne pouvait se refermer ou se garder très longtemps. J’ai donc cherché 1 recettes pour le goûter de mon petit loulou….

Je te propose aujourd’hui, des petits sablés trèèèèès fondants au beurre de cacahuètes. Attention, pour les petits hein, même s’il n’y a pas de morceaux de cacahuètes (et qu’il ne risque pas de s’étouffer donc), la cacahuète peut être allergisant donc on y va mollo si on a un doute !

Pour une quinzaine de sablés : 
45 g de beurre de cacahuètes
45 g de beurre
120 g de farine
1/2 sachet de levure
50 g de sucre
1 oeuf

Préchauffe ton four à 180 °
Fais fondre au micro ondes le beurre et ajoute le beurre de cacahuètes. Bien mélanger les 2 puis ajouter la farine, la levure et le sucre. Puis enfin rajouter l’oeuf.
Laisse reposer au frais quelques minutes et forme des boules de pâtes (moi je prends un peu de farine sur mes doigts sinon cela accroche vraiment)

Tu mets ensuite au four 15 mn… impossible de comprendre pourquoi mais sur les 15 j’en ai un qui s’est complètement étalé… Donc pense bien à compacter un peu les boules de pâtes.
Le mélange salé et sucré est juste délicieux !

Box Kitchen Trotter #2 (Février 2017)

Capture d_écran 2017-03-28 à 11.29.17

En décembre 2017, j’avais testé la box kitchen trotter et j’avais vraiment aimé.  A l’époque j’avais reçu la finlande et même qu’entre temps j’ai refait l’une des recettes (le rôti) qu’on avait adoré ! Le Père Noël de Tata Mimi étant au top (si si si), il m’a déposé dans mes petits souliers un abonnement de 3 mois à cette box de folie ! (gniiii)

J’ai donc validé le bon début janvier mais trop tard pour justement recevoir celle de janvier… J’attendais donc avec impatience celle de février… Livraison prévue aux alentours du 20 février…. Les jours passent et je ne reçois pas la box…. J’avais un petit message sur mon compte privé m’informant d’un peu de retard…. bon au final je l’ai reçu le 15 mars… près d’un mois après… les messages sur les réseaux sociaux étaient de plus en plus courroucés, moi j’ai surtout pris mon mal en patience… en attendant de connaitre LA destination de ce mois-ci….

Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant :
LE CAMEROUN

Pour ceux qui ne me connaissent pas tant que ça, j’ai fait un voyage de 3 semaines au Cameroun qui en plus de me coller une phobie (je pense à vie) de l’avion, m’a rendu BIEN BIEN BIEN malade dès le 2nd jour (j’ai bu un café en même temps…. bon, vu qu’on était au fin fond d’une chefferie avec un sorcier habillé comme Rafiki et des têtes de morts sur le portail, crois moi que de toute façon il valait mieux que je le boive ce café….) Ce café m’a permis de visiter l’institut Pierre et Marie Curie, des prises de sang dans un dispensaire et un même une perfusion (de je ne sais pas trop quoi hein) accrochée à mon lacet de converses, dans une chambre d’hôtel dont le pied du lit cèdera sous mon poids (AHEM)

bref, il faut imaginer ma tête un peu dépitée quand j’ai découvert que le Cameroun était la destination de Kitchen Trotter. Et puis en y réfléchissant mis à part un café et du porc-épic (véridique, mais on ne nous l’a dit qu’après le diner), je n’ai pas goûté aux spécialités locales… Les gens là bas m’avaient beaucoup touchés. Je revois encore les visages d’enfants, les paysages encore plus merveilleux que ceux du Roi Lion…. alors, j’ai eu hâte d’ouvrir ma box.

Comme la dernière fois, plusieurs propositions de mets à préparer. Je les ai trouvé BEAUCOUP plus simples que pour la Finlande (OUF). Je n’ai pas tout réalisé mais j’ai fait 2 des 4 propositions.

En premier, le Mafé Camerounais à base de poulet, de beurre de cacahuètes, de poivre (Made in Cameroun of course), de tomates… La cuisson est trèèèès lente mais quel délice ! Le poulet était fondant, la sauce onctueuse ! Bon, par contre, un grain de poivre m’a anesthésié la bouche (il est vraiment costaud le poivre camerounais).

Capture d_écran 2017-03-28 à 11.29.26

Le second plat était les muffins à l’hibiscus….
Très aisé à faire…. Petit Benjamin a bien aidé à touiller. C’est l’une des rares pâtes où j’ai compris le temps de repos… elle a vraiment gonflé pour prendre un aspect mousseux…
Au niveau de la dégustation, cela était VRAIMENT surprenant… l’impression de croquer dans un muffins hyper moelleux, assez acide… Si je devais donner un goût s’en rapprochant je dirais le citron…. mais plus acide. A refaire mais en mettant un peu plus de sucre…

Capture d_écran 2017-03-31 à 16.34.51

Les 2 autres recettes ignames et cocktail (sans alcool) seront à faire prochainement et nous allons planter aussi les graines de bananier avec Benjamin pendant les vacances fin avril.

 

Fondant au chocolat Zéro complexe

????????????????????????????????????????

Quand tu es au régime (ou en tout cas, tu essayes de rééquilibrer), tu fouines, tu cherches de nouvelles recettes qui te permettent de manger tes plats préférés en suppriment le gras…

J’ai donc essayé plusieurs fois de faire un gâteau au chocolat plus léger….
– Mon essai qui avait l’odeur, la texture et l’apparence d’un moelleux au chocolat m’avait bien refroidit quand en croquant dedans j’avais eu l’impression de manger un paquet de farine.
– Le second essai n’est JAMAIS sorti du plat en terre cuite où il était recommandé de le faire…. j’ai d’ailleurs dû jeter, le plat avec le gâteau…. la découpe à la tronçonneuse c’est pas pratique devant les invités

Je fondais donc TOUS MES ESPOIRS dans un combo de plusieurs recettes et sur cette phrase ( qui a dû être dites en premier par Socrate….)  » Et si on remplaçait le beurre par du fromage blanc…… HAnnnnn Quelle merveilleuse idée….  La dernière fois que j’ai remplacé la crème par du fromage blanc dans une sauce, j’ai eu une sauce visqueuse ressemblant a du lait caillé…

Et bien, non détrompe toi, jeune Padawan des fourneaux…. c’est pas dégueu en fait… C’est plutôt un fondant qu’un moelleux et ça fait « psssshit » dans la bouche… Okay il était un PEU beaucoup raplapla mais franchement, il a très bon goût…

Pour un gâteau (presque) normal :
– 4 oeufs,
– 200 g de chocolat noir
– 45 g de sucre
– 200 g de fromage blanc 0%
– 3 cuillères à soupe de farine

Tu préchauffes le four à 190°
Au four micro-ondes, faire fondre le chocolat. Ajouter quand tout est fondu, les jaunes des oeufs un par un, puis le sucre (35g), la farine et le fromage blanc.
Tu montes les blancs en neige avec les 10 g de sucre et tu ajoutes délicatement au précédent mélange les blancs montés.
Tout mélanger et verser ensuite dans un moule en silicone.
Cuire 20 mn environ – Laisse refroidir avant de démouler.

Capture d_écran 2017-03-27 à 16.51.00

Bon appétit.