Un diner au Quinzième, le restaurant 1 étoile de Cyril Lignac

Pour Noël (oui je sais, 8 mois plus tard, ou 4 mois avant elle nous parle de Noël), bref, pour Noël, mes frères et ma belle soeur nous ont offert la possibilité d’aller chez Cyril Lignac, dans son restaurant gastronomique Le Quinzième.

Je suis une fan absolue de Cyril Lignac, j’ai regardé TOUTES ses émissions : de Oui Chef (j’ai même les livres), en passant par Top chef bien sûr, Le Chef contre attaque,  Qui sera le meilleur pâtissier ou sa toute dernière émission sur les gâteaux de « famille », je l’adore ! Alors, imagine ma joie ! Nous avons mis un peu de temps pour le réserver, mais pour notre 4ème anniversaire de mariage, nous avons bloqué la date. Fin août, nous avons pu déguster un menu en 4 services (techniquement parce qu’en fait tu en manges BEAUCOUP plus). Je te le dis tout de suite, même si c’est un cadeau, le prix est hyper élevé 140 € (sans boisson…).

Alors est ce que ça en vaut le coup ? (et le coût aussi)….

Tout d’abord l’endroit est absolument divin : De gros rideaux, une moquette épaisse, des nappes blanches (tu vois qu’elles ont été repassées sur la table ^^), des personnes pour te recevoir tirées à 4 épingles (peut être un peu trop)… bref, un endroit très classe avec cuisine semi ouverte au niveau du passe plat, ce qui permet de ne pas être dérangeant au niveau du bruit.
Mais du coup, quand tu ne passes pas ta vie dans des palaces, forcément il faut 5 mn pour s’adapter. Même moi, qui ait plutôt l’habitude, ça m’a mis un peu mal à l’aise quelques minutes. Heureusement, le chef de rang est quelqu’un d’assez jovial qui explique posément et gentiment les choses aux ignares que nous sommes 🙂 Par exemple, il nous a expliqué que les couteaux présents sur la table avait été fait pour le chef Lignac, directement dans sa région et qu’il est de tradition de le garder pendant tout le repas.

Ensuite les menus : Il y en a 2 : 1 à 140 € pour 4 services et un à 160 € pour 7 services. On nous a offert le premier et heureusement parce que je ne sais pas si j’aurais savouré les 7 services sans une impression de TROP plein ! Il y a un menu à 65 € le menu qui m’a l’air super sympa et plus accessible niveau prix. Les menus sont imposés…. ce qui ne me dérange pas vu que j’aime à peu près tout, mais j’imagine une personne qui ne mange pas ci ou ça, ça doit être une belle galère. Même si on nous demande la veille par téléphone s’il y a des allergies ou des choses qu’on ne mange pas… Donc, je conseille de regarder quand même le menu avant sur le site web.

lignac1.png

Passons aux choses sérieuses :
L’apéritif : 3 mignardises : 1 à la crevette dans une feuille filo, la seconde une chips de crevette hyper légère avec une mayonnaise à l’estragon et la dernière, celle qui nous a le plus plu d’ailleurs, une mini tartelette hyper fine avec un peu de chèvre et dessus comme une raviole de tomate gélifiée… alors pour le coup, le maitre d’hôtel nous a bien stipulé (UNE SEULE BOUCHEE pour celle-ci), sinon vous allez vous refaire la chemise (ça a un peu détendue l’ambiance)… et effectivement dès qu’il y a un contact avec la bouche, la raviole implose et sublime l’ensemble. UNE VRAIE Merveille ! Je n’ai jamais mangé une telle bouchée qui surprend par les goûts et par la forme.

Lignac2.png

Le 1er service : Langoustine dorée, tartate et fraises de plougastel.
J’avais peur de quelquechose d’HYPER sucré mais non ! Le bouillon accompagnant était absolument sublime, il fondait, le tartare sous la langoustine dorée était légèrement cuit et fondait en bouche. La langoustine avait un super goût ! A ce moment là on nous a proposé du pain, j’ai pris celui aux céréales et gastronomique ou pas, j’ai saucé mon assiette (NON mais hein)

Le 2nd service : Le rouget de Quiberon, jus d’orange parfum d’anis, artichaut poivrade au lard croustillant.
Oui, je sais sur ma photo, on dirait une saucisse mais il s’agit d’un rouget complètement desarrêté et juste parfait. Je ne suis pas fan du rouget, celui-ci était bon, effectivement mais ce qui m’a plu c’était l’accompagnement, les petits artichauds avec le lard en crumble était TOPISSIME ! Le jus aussi était très très très bon ! J’ai accompagné ce plat également d’une boule de pain aux céréales qui vient des boulangeries de Lignac et qui est à tomber !

Après ce cocktail, puis ces 2 services, nous avons pu nous rafraichir avec un sorbet simple, efficace et qui permet une pause pour l’estomac. Parce que ça n’en a pas l’air, les quantités font petites sur mes photos mais il faut quand même tout manger 🙂

Le 3ème service : Pigeonneau gratiné au miso rouge, condiment à l’ail noir, ravioles à l’oseille et crème d’aubergine fumée.
Le pigeonneau c’est pas vraiment ce qui me fait rêver au départ mais sincèrement c’est le plat qui m’a le plus enthousiasmé. Je n’ai même pas utilisé mon couteau pour couper une partie de la viande et le maitre d »hôtel nous a dit qu’on pouvait manger avec les doigts une partie (yeahhh) et qu’on nous donnerait des serviettes pour nous débarbouiller (j’adore). Le condiment à l’ail noir envoyait sévère ! C’était génial ! Et même la petite fleur mauve en haut, avait VRAIMENT le goût d’ail ! C’est la première fois que j’apprécie une fleur comestible ! Celle là avait réellement un intérêt pour le plat ! Enfin, les ravioles, que dire, mis à part que c’est la meilleure chose que j’ai mangé ! La meilleure ! La raviole n’avait que peu le goût d’oseille mais je ne connaissais pas du tout l’aubergine fumée et c’est vraiment délicieux ! J’ai accompagné mon plat d’une boule de pain thym citron vraiment très agréable.

lignac3.png

Le 4ème service : Les framboises des Pays de la loire comme un Opéra
Après nous être débarbouillé, voici le dessert. Un savant mélange de framboises et d’estragon… C’était un bon dessert, mais bizarrement j’aurais préféré avec du chocolat. La mise en scène était jolie et ludique. On a adoré croquer dans le sucre tiré (lol… on a 4 ans).

La surprise : On a VRAIMENT fêté notre anniversaire là bas 🙂
J’avais dit la veille lors de l’appel pour confirmer notre réservation que nous venions pour nos noces de cire ! Et du coup, quelle ne fut pas ma surprise quand je les ai vu arriver avec une petite boule glacée surmontée d’une petite bougie pour nous fêter notre anniversaire. L’un des serveurs a même fait une photo de nous ! C’était vraiment touchant et sympa ! La boule était glacée, constituée de crème vanille glacée, de coco et de chocolat liquide… on se demande encore comment ils ont fait pour que le chocolat reste liquide alors que tout était VRAIMENT glacé (j’ai même eu du mal à le couper)… C’était bon, mais n’aimant pas vraiment la coco…

Finir sur une bonne note : Le trio de mignardises
Pour terminer notre délicieux repas, nous avons eu 3 mignardises sucrées : La première était une mini tartelettes sur le même concept que celle à la tomate avec la gelatine qui font en bouche composée de pistache et d’abricot : délicieux mais personnellement j’aurais préférer encore plus de goût. Ensuite une sorte de chocolat praliné (DIVIN… Je me demande si c’est possible de les faire en 40 cm de long pour mon anniv ^^) et enfin un mini mini gâteau framboises chocolat qui était à tomber ! J’en aurais bien repris 40 !

Bref, comme tu vois, dans ce repas en 4 services, tu as aussi 3 mignardises salées, un trou « normand » et 3 mignardises sucrées, Plus une surprise pour nous :-)…
Donc au niveau des quantités, je peux te dire que même en tant que gourmande j’étais plus que rassasiée … Bon, en même temps, j’ai mangé 4 boules de pain (bah voui mais il était tellement bon ^^)
Au niveau des saveurs j’ai été surprise, étonnée, satisfaite sur tous les plans : des découvertes, des mets que je n’ai pas l’habitude de manger, des saveurs et des produits nouveaux ! C’est le premier restaurant gastronomique où je suis autant étonnée !

Alors oui, le coût est important et ce serait chouette M. Lignac de faire peut être un menu un peu moins cher avec 3 services 🙂 à 99 € par exemple pour être plus accessible mais très honnêtement, je suis déjà en train de réfléchir à y retourner un midi pour tester de nouvelles saveurs !

Merci à mes frères et à Tata Manon pour ce délicieux cadeaux 🙂

 

Publicités

Un repas japonais Home Made (et même que c’est plutôt supra facile)

japonais

Ma tata Mimi (dont je t’ai parlé à plusieurs reprises), m’a offert un coffret de chez Alice Délice « Je fais mes sushis » !

Pour ne rien te cacher (c’est un peu le but d’un blog en même temps hein)… Bref, pour ne rien te cacher mon mari et ma belle soeur adooooooorent le japonais. On en mange quasiment tous les vendredis soirs en débriefant de la semaine. Mais le japonais à 5 + 1 enfant de 3 ans on s’en sort généralement pour 80 €…

J’avais essayé une fois mas il faut avouer quand même que c’était sacrément dégueulasse pas bon ! Alors, là j’ai étudié d’une part les recettes incluses dans le kit mais aussi celles sur internet ! Et tu sais quoi, cette fois-ci c’était BONNnnnnnn (même que mes californias maki étaient meilleurs que ceux du japonais… et que je sais comment modifier pour que mes Yakitoris soient meilleurs)

 

Pour environ 40 makis et 15 sushis 
– 2 pavés de saumon
– du riz spécial sushis (450g)
– un avocat
– du vinaigre de riz (75ml)
– du fromage type kiri
– du sucre (50g)
– du sel (10 g)
– des feuilles d’algues

La veille ou au moins 3 h avant le repas, il faut préparer le riz.
D’abord, tu le laves à l’eau froide jusqu’à ce que l’eau soit bien claire et ensuite tu égouttes vraiment bien.
Dans un bol, tu mélanges le vinaigre de riz, le sucre et le sel. Il faut que tout soit bien dissous.
Ensuite, tu verses 650 ml d’eau dans une casserole et tu mets ton riz. Attendre qu’il y ait une ébullition, et ensuite tu baisses un peu (à feu moyen) pendant 3 mn, puis tu descends à feu doux avec un couvercle pendant 12 mn). Tu sors du feu et tu laisse reposer pendant 10 mn.
Ensuite tu mets (délicatement sinon ça devient de la bouillie hein), le riz dans un saladier et tu ajoutes le mélange de vinaigre de riz, de sucre et de sel ! Remuer délicatement pour que tout se mélange. Attendre que le riz refroidisse et mettre un torchon humide sur le saladier et HOP au réfrigérateur pour le lendemain !

Dans le kit à sushis, tu as une natte. c’est le seul élément indispensable pour faire des makis ou des californias. Le moule à sushis est aussi topissime mais je pense que tu peux les mouler aisément à la main.

Pour les suhis, tu moules des petits boudins (ou encore mieux tu utilises le moule spécifique) et tu découpes une tranche méga fine de saumon à mettre dessus).

Pour les makis, tu prends une feuille d’algue que tu coupes en 2 (sinon ça va être des TRES gros makis), tu la poses sur la nattes et tu étales ton riz assez finement, puis tu mets des petits morceaux de saumon et d’avocat (ou uniquement de fromage ou de ce que tu veux en fait) et tu roules très serré ! Moi je les ai remis au frais.
Pour les californias, il faut mettre d’abord une feuille de papier cellophane, puis tu mets ton riz, l’algue et ce que tu veux en poisson et légumes, et idem tu roules…

Pour la découpe, il faut vraiment un couteau HYPER aiguisé ! Et tadammm, ça fait des makis (et des californias makis)… Tu peux même mettre un peu de graines de sésame ou de pavot pour encore parfaire le décor.

Pour les Yakitoris Boeuf-fromage (mes préférés) : 
– Un morceau d’emmental (200 g) ou de Masdam (meilleur)
– 15 tranches de carpaccio de boeuf (non mariné)
– des pics à brochettes ou de gros cures dents
– de la sauce soja sucrée

2 h avant tu prends tes tranches de Carpaccio et tu les mets à mariner dans la sauce soja. Ensuite tu coupes en gros rectangles ton emmental, et tu piques des brochettes (ou des cures dents) dedans.
20 mn avant de cuire, tu enrobes chaque morceau de fromage par une tranche de carpaccio. Puis tu mets en cuisson dans une poêle BIEN chaude ! J’ai fait la cuisson à vu d’oeil. Mais il faut compter environ 1 à 2 mn par côté 🙂 Surtout que le fromage ne coule pas trop ^^

Et voilà, il n’y a plus qu’à déguster 🙂
Et pour information, en se GAVANT de sushis makis on en a eu pour moins de 20 € à 5 (sans compter le kit) donc forcément c’est VRAIMENT plus rentable et très sympa de mettre exactement ce qu’on veut dedans !

 

Pour Noël (oui je sais, 8 mois plus tard, ou 4 mois avant elle nous parle de Noël), bref, pour Noël, mes frères et ma belle soeur nous ont offert la possibilité d’aller chez Cyril Lignac, dans son restaurant gastronomique Le Quinzième.

Je suis une fan absolue de Cyril Lignac, j’ai regardé TOUTES ses émissions : de Oui Chef (j’ai même les livres), en passant par Top chef bien sûr, Le Chef contre attaque,  Qui sera le meilleur pâtissier ou sa toute dernière émission sur les gâteaux de « famille », je l’adore ! Alors, imagine ma joie ! Nous avons mis un peu de temps pour le réserver, mais pour notre 4ème anniversaire de mariage, nous avons bloqué la date. Fin août, nous avons pu déguster un menu en 4 services (techniquement parce qu’en fait tu en manges BEAUCOUP plus). Je te le dis tout de suite, même si c’est un cadeau, le prix est hyper élevé 140 € (sans boisson…).

Alors est ce que ça en vaut le coup ? (et le coût aussi)….

Tout d’abord l’endroit est absolument divin : De gros rideaux, une moquette épaisse, des nappes blanches (tu vois qu’elles ont été repassées sur la table ^^), des personnes pour te recevoir tirées à 4 épingles (peut être un peu trop)… bref, un endroit très classe avec cuisine semi ouverte au niveau du passe plat, ce qui permet de ne pas être dérangeant au niveau du bruit.
Mais du coup, quand tu ne passes pas ta vie dans des palaces, forcément il faut 5 mn pour s’adapter. Même moi, qui ait plutôt l’habitude, ça m’a mis un peu mal à l’aise quelques minutes. Heureusement, le chef de rang est quelqu’un d’assez jovial qui explique posément et gentiment les choses aux ignares que nous sommes 🙂 Par exemple, il nous a expliqué que les couteaux présents sur la table avait été fait pour le chef Lignac, directement dans sa région et qu’il est de tradition de le garder pendant tout le repas.

Ensuite les menus : Il y en a 2 : 1 à 140 € pour 4 services et un à 160 € pour 7 services. On nous a offert le premier et heureusement parce que je ne sais pas si j’aurais savouré les 7 services sans une impression de TROP plein ! Il y a un menu à 65 € le menu qui m’a l’air super sympa et plus accessible niveau prix. Les menus sont imposés…. ce qui ne me dérange pas vu que j’aime à peu près tout, mais j’imagine une personne qui ne mange pas ci ou ça, ça doit être une belle galère. Même si on nous demande la veille par téléphone s’il y a des allergies ou des choses qu’on ne mange pas… Donc, je conseille de regarder quand même le menu avant sur le site web.

Passons aux choses sérieuses :
L’apéritif : 3 mignardises : 1 à la crevette dans une feuille filo, la seconde une chips de crevette hyper légère avec une mayonnaise à l’estragon et la dernière, celle qui nous a le plus plu d’ailleurs, une mini tartelette hyper fine avec un peu de chèvre et dessus comme une raviole de tomate gélifiée… alors pour le coup, le maitre d’hôtel nous a bien stipulé (UNE SEULE BOUCHEE pour celle-ci), sinon vous allez vous refaire la chemise (ça a un peu détendue l’ambiance)… et effectivement dès qu’il y a un contact avec la bouche, la raviole implose et sublime l’ensemble. UNE VRAIE Merveille ! Je n’ai jamais mangé une telle bouchée qui surprend par les goûts et par la forme.

Le 1er service : Langoustine dorée, tartate et fraises de plougastel.
J’avais peur de quelquechose d’HYPER sucré mais non ! Le bouillon accompagnant était absolument sublime, il fondait, le tartare sous la langoustine dorée était légèrement cuit et fondait en bouche. La langoustine avait un super goût ! A ce moment là on nous a proposé du pain, j’ai pris celui aux céréales et gastronomique ou pas, j’ai saucé mon assiette (NON mais hein)

Le 2nd service : Le rouget de Quiberon, jus d’orange parfum d’anis, artichaut poivrade au lard croustillant.
Oui, je sais sur ma photo, on dirait une saucisse mais il s’agit d’un rouget complètement desarrêté et juste parfait. Je ne suis pas fan du rouget, celui-ci était bon, effectivement mais ce qui m’a plu c’était l’accompagnement, les petits artichauds avec le lard en crumble était TOPISSIME ! Le jus aussi était très très très bon ! J’ai accompagné ce plat également d’une boule de pain aux céréales qui vient des boulangeries de Lignac et qui est à tomber !

Après ce cocktail, puis ces 2 services, nous avons pu nous rafraichir avec un sorbet simple, efficace et qui permet une pause pour l’estomac. Parce que ça n’en a pas l’air, les quantités font petites sur mes photos mais il faut quand même tout manger 🙂

Le 3ème service : Pigeonneau gratiné au miso rouge, condiment à l’ail noir, ravioles à l’oseille et crème d’aubergine fumée.
Le pigeonneau c’est pas vraiment ce qui me fait rêver au départ mais sincèrement c’est le plat qui m’a le plus enthousiasmé. Je n’ai même pas utilisé mon couteau pour couper une partie de la viande et le maitre d »hôtel nous a dit qu’on pouvait manger avec les doigts une partie (yeahhh) et qu’on nous donnerait des serviettes pour nous débarbouiller (j’adore). Le condiment à l’ail noir envoyait sévère ! C’était génial ! Et même la petite fleur mauve en haut, avait VRAIMENT le goût d’ail ! C’est la première fois que j’apprécie une fleur comestible ! Celle là avait réellement un intérêt pour le plat ! Enfin, les ravioles, que dire, mis à part que c’est la meilleure chose que j’ai mangé ! La meilleure ! La raviole n’avait que peu le goût d’oseille mais je ne connaissais pas du tout l’aubergine fumée et c’est vraiment délicieux ! J’ai accompagné mon plat d’une boule de pain thym citron vraiment très agréable.

Le 4ème service : Les framboises des Pays de la loire comme un Opéra
Après nous être débarbouillé, voici le dessert. Un savant mélange de framboises et d’estragon… C’était un bon dessert, mais bizarrement j’aurais préféré avec du chocolat. La mise en scène était jolie et ludique. On a adoré croquer dans le sucre tiré (lol… on a 4 ans).

La surprise : On a VRAIMENT fêté notre anniversaire là bas 🙂
J’avais dit la veille lors de l’appel pour confirmer notre réservation que nous venions pour nos noces de cire ! Et du coup, quelle ne fut pas ma surprise quand je les ai vu arriver avec une petite boule glacée surmontée d’une petite bougie pour nous fêter notre anniversaire. L’un des serveurs a même fait une photo de nous ! C’était vraiment touchant et sympa ! La boule était glacée, constituée de crème vanille glacée, de coco et de chocolat liquide… on se demande encore comment ils ont fait pour que le chocolat reste liquide alors que tout était VRAIMENT glacé (j’ai même eu du mal à le couper)… C’était bon, mais n’aimant pas vraiment la coco…

Finir sur une bonne note : Le trio de mignardises
Pour terminer notre délicieux repas, nous avons eu 3 mignardises sucrées : La première était une mini tartelettes sur le même concept que celle à la tomate avec la gelatine qui font en bouche composée de pistache et d’abricot : délicieux mais personnellement j’aurais préférer encore plus de goût. Ensuite une sorte de chocolat praliné (DIVIN… Je me demande si c’est possible de les faire en 40 cm de long pour mon anniv ^^) et enfin un mini mini gâteau framboises chocolat qui était à tomber ! J’en aurais bien repris 40 !

Bref, comme tu vois, dans ce repas en 4 services, tu as aussi 3 mignardises salées, un trou « normand » et 3 mignardises sucrées, Plus une surprise pour nous :-)…
Donc au niveau des quantités, je peux te dire que même en tant que gourmande j’étais plus que rassasiée … Bon, en même temps, j’ai mangé 4 boules de pain (bah voui mais il était tellement bon ^^)
Au niveau des saveurs j’ai été surprise, étonnée, satisfaite sur tous les plans : des découvertes, des mets que je n’ai pas l’habitude de manger, des saveurs et des produits nouveaux ! C’est le premier restaurant gastronomique où je suis autant étonnée !

Alors oui, le coût est important et ce serait chouette M. Lignac de faire peut être un menu un peu moins cher avec 3 services 🙂 à 99 € par exemple pour être plus accessible mais très honnêtement, je suis déjà en train de réfléchir à y retourner un midi pour tester de nouvelles saveurs !

Merci à mes frères et à Tata Manon pour ce délicieux cadeaux 🙂

 

 

Box Kitchen Trotter #4 (avril 2017)

Les délais d’écriture et de traitement deviennent vraiment longs sur le blog.
Je te parle donc d’une box normalement du mois d’Avril, que j’ai reçu en Juin…
Vu que je paramètre vraiment en avance pleins de choses, tu comprendras pourquoi j’ai tardé pour te présenter celle-ci.

Ce mois-ci donc, la box est axée sur la Serbie…

Bon, concrètement, c’est pas VRAIMENT le pays qui me fait rêver mais dans le doute, j’ai cuisiné pour mon mari, mon frère et ma belle soeur… et du coup, je te donne notre avis à tous les 4.

L’entrée : Des petites tartelettes avec une sorte de crème aux poivrons. Les tartelettes sont très rapides à faire ! Mais la pâte est très molle à manier. Par contre, la crème (fournie) dans la box est juste un DELICE ! J’ai vraiment aimé !

Le plat :
Alors normalement, le plat est une sorte de farce dans des blettes… SOUCI…. j’aime paaaas les blettes ! Du coup, j’ai fait la farce seule et j’ai rajouté du poulet à côté. Mon frère m’a dit « TOP la recette du poulet » J’ai répondu que c’était la seule recette pas dans la box… voilà, ça résume plutôt bien… bof bof bof. Alors certes, normalement c’est une farce mais c’était vraiment fade comme garniture

Le dessert :
Faut, juste pas être diabétique… Pour te résumer la recette : Une sorte de pâte à base de poudre de noisettes, poudre d’amandes mélangées à un sirop de sucre et à du beurre dans 2 gaufrettes…  Tu coupes en morceaux et BIM, ça fait un choc….
La pâte n’était pas mauvaise mais les gaufrettes n’étaient pas croustillantes et surtout c’était BEAUCOUP trop gras et sucré… nous n’avons pas vraiment aimé.

Cette dernière box m’a plu pour son entrée, et pour son dessert qui était une sacrée découverte (bien que vraiment gras), Le plat, était la déception incarnée.

Avis général après 4 box Kitchen Trotter 

Après 4 box kitchen trotter, il y a eu du bon et du moins bon. Je trouve les box un peu irrégulières en terme de qualité, de rapidité d’exécution et de saveurs. J’aurais aimé aussi une ville très moderne comme New York, Singapour ou Tokyo. Bref, une vraie prise de risque. Au delà de cela, j’ai adoré l’entrée du mois, pratiquement tout de la box consacrée à Noël (et la boite est sublime), le mafé camerounais… 

Mais par contre, certaines recettes allaient un peu à la simplicité : Bouillon en veux tu en voilà… alors, personnellement, ça ne me botte pas du tout le bouillon avec des trucs dedans. Je n’ai même pas fait les recettes pour tout te dire. Et ce qui m’a passablement agacée, comme pas mal de personnes, c’est le délai d’attente ! Ok, quand c’est le début de l’abonnement, c’est compréhensible mais après c’était usant. Recevoir des mails pour dire chaque mois « on a un peu de retard, sorry…. » c’est bien en terme de communication, après 2 mois entre les box, c’est long !

Un énorme cookie

IMG_9424

IL y a des moments où la vie est plus difficile que d’autres.
Et j’avoue que mon réconfort passe SOUVENT par ce que je mange…

Avec Benjamin nous avons testé le gros (que dis je le GROS, l’ENORME) cookie à la poêle… Douceur inside of course !

Les ingrédients (clairement ceux d’une préparation à cookies de base)
– 60 g de beurre mou
– 1 oeuf
– 75 g de sucre (j’ai fait moitié cassonnade moitié sucre en poudre)
– 1 cuillère à café de levure (Bon, Benjamin a mis la moitié du sachet c’est pas très grave, il est juste plus aéré)….
– 40 g de farine
– 100 g de pépites de chocolat
– 2 poignées de noisettes en morceaux

La recette :
Faire un beurre pommade, c’est à dire, hyper mou, qu’on peut travailler à la cuillère, y ajouter le sucre, puis la farine et la levure, l’oeuf. Faire chauffer la poêle et pendant ce temps cassé les noisettes, les ajouter à la préparation puis ajouter les pépites.
Quand la poêle est bien chaude, prendre un tout petit peu de beurre et l’étaler sur le fond, puis ajouter le mélange. Attendre 10 mn. puis retourner pour 5 mn (avec une assiette).

Ensuite mettre 10 mn au four à 180° du 1er côté et il ne reste plus qu’à faire de jolies parts !
Un vrai régal !

 

 

Box Kitchen Trotter #3 (Mars 2017)

kitchen1

Oui, je sais ! En Août, elle nous sort sa box Kitchen Trotter du mois de Mars.
J’ai plusieurs supers bonnes raisons à cela :
1. Je FAIS CE QUE JE VEUX ne l’ai reçu que fin avril (merci Kitchen Trotter hein),
2. vu comment j’ai été malade, cuisiner était compliqué et
3. Trop de choses à dire et pas envie de publier 5 articles par jour…

Du coup, rappelle toi, je te parlais de cette box où tu reçois de quoi réaliser plusieurs recettes (avec des produits pas simples à trouver) sur un pays. La première Box était axée sur l’Islande et Noël, la seconde au mois de février sur le Cameroun…. J’avais été conquise….

Ce mois-ci c’est….. le Mexique…. 

Alors, pas de chance, moi et les trucs épicés c’est une grande histoire de DIVORCE ! J’ai déjà du mal avec du poivre (lol), alors forcément, Mexique, je vois déjà le truc de « alalalal mais en fait j’ai la bouche en feuuu ».  Bref, au niveau des recettes, 4 : 3 salées (donc 2 soupes… Sérieusement, okay c’est peut être typique mais les espèces de bouillon avec crevettes c’est pas mon truc moi…) une recette de mini tortillas et une recette de churros.

Nous avons tout d’abord testé les mini tortillas… La pâte colle c’est une HORREUR ! Alors, franchement j’ai dû m’y prendre comme un manche mais vraiment une catastrophe ! J’avais chauuuuud! je me suis brûlée les doigts, ça n’a JAMAIS FAIT DE BULLES comme mentionnés dans la recette…. Et la sauce (même en en mettant très peu arrache le palais)… maiiiis, je dois avouer que c’était HYPER bon : le mélange Féta, poulet, oignons rouges et au top ! Et c’est hyper joli !

IMG_7481

Pour la partie Churros, bien sûr, je l’ai faites au mois de Juin quand il faisait SUPRA chaud (sinon ce n’est pas drôle) et même si ça rend BEAUCOUP moins bien que sur leur image le goût était au rendez-vous.

Bref, une box en demi-teinte, pas adaptée à tous les palais (ou alors faut retirer la moitié des ingrédients de la recettes…) et par pitié évitez 2 recettes similaires (comme les espèces de bouillon) !

J’ai hâte d’avoir la dernière box (celle du mois d’avril) qui est arrivée fin Mai…  de vous en faire la revue ainsi qu’un bilan général sur Kitchen Trotter !

Les mini moelleux au citron

Capture d_écran 2017-07-13 à 15.30.46

Encore une nouvelle recette, toujours pour diversifier les goûters de Benjamin… même si en fait, il n’a pas du tout aimé… Trop acide je suppose ! Par contre, avec son papa, on s’est bien régalés.

Il te faut donc pour 12 mini moelleux environ :

Ingrédients : 
– 1 citron bio (on va utiliser le zeste donc c’est vraiment important)
– 1 oeuf
– 40 g de farine
– 40 g de sucre
– 40 de beurre
– 1 cuillère de levure chimique

La recette :
Faire fondre au micro ondes le beurre, puis laisser refroidir.
Dans un autre saladier, mélanger le sure, l’oeuf et le jus du citron. Récupérer les zestes du citron (je le fais avec une râpe à gruyère…) et les ajouter à la préparation.

Avec un fouet, mélanger le beurre, puis la farine et la levure. Il faut que l’appareil soit bien homogène. Répartir dans des moules en silicone et mettre au four (préchauffé) à 180° c pendant 13 minutes.

Et TADAM… un vrai délice !

Le sablé breton (et sa version tarte des fraises)

Capture d’écran 2017-07-19 à 10.09.38.png

Sur twitter, plusieurs m’ont demandé en voyant passer cette photo (je l’avoue hyper alléchante), la recette !

Alors en soi, l’ensemble est assez simple :

Pour le sablé breton (l’avantage c’est qu’ensuite tu peux décliner cette pâte juste en petits sablés bretons… un pur délice)

4 jaunes d’oeufs
140 g de sucre en poudre
160 g de beurre doux
200 g de farine (+ pour le plan de travail)
1 sachet de levure chimique
3 pincées de fleur de sel

Ramollir le beurre (mais attention qu’il ne soit pas liquide), ajouter le sucre et faire comme une pommade, puis les oeufs, la farine et la levure et enfin le sel. Bien malaxer et mettre au frais pour environ 2h de repos.

A la sortie du frigo, malaxer un peu puis étaler et faire la forme avec un cercle.
Si tu souhaites faire uniquement des palets, au moment de mettre au réfrigérateur, fais un gros boudin que tu n’auras plus qu’à découper en tronçon…

Préchauffer le four à 180° et cuire le tout pendant 15 mn (plutôt 10 pour les palets simples)

La crème au citron (vert pour booster)

10 cl de jus de citron vert (moi j’ai eu besoin de 3 citrons…)
3 oeufs
150 g de sucre en poudre
1 cuillère de farine
30 g de beurre
Alors, l’astuce de départ c’est de mettre tes 30 g de beurre au congélateur (oui oui, c’est la chef de Michalak qui m’avait donné l’astuce…)
Ensuite tu zestes les citrons verts (prend des bios hein), tu récupéres le jus, que tu mélanges aux oeufs, puis tu rajoutes le sucre et la cuillère de farine. Tu chauffes le mélange jusqu’à petite ébullition (attention, ça projette et amère expérience ça brûle).
Tu mets ton mélange dans un récipient haut et tu laisses reposer 15 mn… Puis tu ajoutes ton beurre congelé au mélange avec un mixeur plongeant. ET ensuite ZOU au froid…

Les fraises…. et pour les rendre brillantes un peu de confitures (moi j’ai pris abricot)

A toi de trancher (ou non) tes fraises.
Tu prends ensuite ton fond de tarte en palet breton, tu mets ta crème au citron (en poche à douille c’est plus joli), et ensuite tu disposes tes fraises, un peu de confiture (diluée dans de l’eau) et zou tu n’as plus qu’à la manger !