Reprendre le combat

Gants-de-boxe
Et c’est reparti !

Près d’un mois sans écrire ici… Mis à part pour souhaiter l’anniversaire de Benjamin (of course) mais sinon, j’avais besoin d’une coupure, de me recentrer sur moi, sur tout ce qui n’allait pas, sur mes envies, mes besoins.

La période est difficile : Reprise de poids (et du coup, mal partout), le divorce de mes parents (et la vente de notre maison), la saison estivale qui bat son plein au bureau (et des collègues pas toujours sur la même longueur d’ondes), un bébé en plein terrible two (qui dort de moins en moins bien la nuit et fait des « crises » le jour), de la fatigue, des demandes incessantes, des coups de main à filer, une pression sans borne de tout le monde…

Voilà, j’ai nommé toutes les choses (en tout cas les plus importantes) qui m’ont fait sombrer… Et oui, la dépression n’était pas loin. J’ai lutté sans grande conviction, me disant que j’allais mal. Je jalousais à peu près tout le monde, même les personnes qui ne s’en sortent pas dans leur vie… J’étais à bout (je le suis encore d’ailleurs)…

Mais malgré tout ça, quelques phrases anodines, quelques « bricoles » m’ont boosté, m’ont donné envie de me battre. Oui, j’ai repris du poids et actuellement ma famille est un champs de mines, oui, je suis épuisée, tiraillée entre toutes les obligations que je m’impose et qu’on m’impose mais malgré tout, j’ai cette force, toujours là qui me pousse à aller mieux, à avancer et à me battre (bordayl de merde….)

J’ai tendance à me dire qu’il y a toujours une solution à chaque problème. J’avoue que le fait que ma maison d’enfance soit vendue me permet de faire mentir ce dicton car malheureusement il n’y a pas de solution. Mais pour tout le reste, je prends le taureau par les cornes. J’ai pris des engagements à peu près jusqu’au 30 juin et je les tiendrais mais après, j’ai besoin de me recentrer sur moi, mon mari et mon fils pour avancer dans ma vie.

Je vais apprendre à dire non, non aux soirées même si c’est sympa, non aux demandes de « Julie, est ce que tu peux…. » voire la dernière en date « Devine qui m’emmène à l’aéroport et revient me chercher? TOI »  …
Pourquoi ? Parce que je suis épuisée, que j’ai besoin aussi de me poser dans mon canapé même 5 mn, que j’ai un enfant en bas âge auquel j’ai envie et besoin de me consacrer, que mon couple, bien que solide n’est pas en grande forme, que j’ai des envies, des projets et qu’être accaparée par des tonnes de propositions, de demandes ou d’exigence m’épuisent, me stressent et au final m’énervent.  Je ne suis pas un pantin qu’on utilise.

Je ne suis pas LA solution aux problèmes de tout le monde !
Ras le bol d’être la bonne poire !

Donc enchainer les sorties (3 dans la même journée avec un bout de chou de 2 ans qui ne dort pas, croyez moi c’est éreintant) pour souhaiter bon anniversaire machin, foncer à 15 bornes pour re-souhaiter bon anniversaire à trucmuche et finir par un démontage de meubles et bah flûte (et je suis polie) mais moi, je ne PEUX plus ! Donc, malheureusement, si on ne peut (ou veut) pas et bien on ne viendra pas ! Même pour faire plaisir.

Je n’ai même pas le temps de profiter de m’assoir 5 mn (entre 2 averses) dans mon jardin, nous avons des quantités de choses à faire également, que du coup je fais de 22h à Minuit… pendant que certains sont le cul posé dans un canapé dès 20h.

Alors, il n’y a aucune méchanceté mais maintenant je me préserve. Si certains ne comprennent pas, tant pis pour eux. J’ai besoin d’être seule, autocentrée et égoïste… au moins quelques temps.

Je vais me concentrer à faire changer ce qui ne va pas ou ne va plus.
Je vais dégommer les 5 kilos repris depuis janvier (ahem) et faire partir les 15 autres qui m’empoisonnent la vie.
Je vais aider (oui je suis infoutue de le faire moi même) à monter notre cabanon de jardin.
Je vais nous organiser un week-end tous les 3, pas loin, et pas pour faire grand chose mais juste être tous les 3.
Je vais ranger et trier tous mes placards… Donner, jeter et stocker tout ce qui me dérange.
Je vais avancer ma vie professionnelle dans le sens où je veux aller.

Et surtout, je vais profiter !
Mon combat cette fois, est d’améliorer MA vie avant d’améliorer celle des autres.

Publicités

8 commentaires sur « Reprendre le combat »

    1. Je pense que tu souffres du syndrome « trop gentille » que j’ai connu également.
      A un moment donné, il faut cesser de vouloir rendre service à tout le monde sous peine de se faire avoir.
      Pour ma part je n’hésite plus à dire non lorsque cela ne m’arrange pas ou quand je sens que la personne qui me sollicite n’est pas honnête avec moi.
      Du coup, j’ai l’impression d’avoir des relations beaucoup plus saines avec les gens et je me sens plus respectée.
      Tu as le droit de penser à toi avant tout!

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour ce message. Je confirme qu’on ne me demande même plus ! On me dit « Tu m’emmenes à l’aéroport vendredi… » euh oui, sauf que vendredi j’ai déjà 2 engagements ! Mais ça les gens s’en fichent. ils ne comprennent pas qu’il n’y a pas que leur petite personnes… Là quand j’ai dit non je ne peux pas on m’a dit « Mais pourquoi t’es hautaine tout d’un coup?!? » Du coup, je culpabilise et forcément je vais voir pour emmener la personne. Je lui ai dit que c’était compliqué en ce moment mais tant que je ne serais pas au fond d’un lit d’hôpital, personne ne comprendra…. malheureusement….

        J'aime

  1. Je pense que tu souffres du syndrome « trop gentille » que j’ai connu également.
    A un moment donné, il faut cesser de vouloir rendre service à tout le monde sous peine de se faire avoir.
    Pour ma part je n’hésite plus à dire non lorsque cela ne m’arrange pas ou quand je sens que la personne qui me sollicite n’est pas honnête avec moi.
    Du coup, j’ai l’impression d’avoir des relations beaucoup plus saines avec les gens et je me sens plus respectée.
    Tu as le droit de penser à toi avant tout!

    Aimé par 1 personne

  2. Il ne faut pas se laisser culpabiliser justement. Ce n’est pas évident au début mais une fois que tu auras dépassé cela, tu te sentiras beaucoup plus libre. Et on te sollicitera moins.
    Je pense sincèrement que tu devrais refuser de faire ce trajet, ce serait un premier pas pour pouvoir t’affirmer!

    J'aime

  3. Salut. Pourquoi tu fais tout ça? La randonnée au grand air, tu as essayé?
    Pas de téléphone, personne pour te faire chier, c’est vraiment cool, le paysage pour toi et rien que pour toi.
    Bon, ok, je n’aime pas me poser dans un canapé 😉. Je préfère me barrer dans les bois avec mon bivouac et mon chien.
    Personne, je ne croise personne et ça déconnecte, c’est bon pour la santé, pour le moral…..
    Bon courage 😉

    J'aime

    1. La crainte qu on ne m aime pas certainement mais aussi une maman qui M a toujours dit que j étais une flemmarde – du coup l envie de montrer que je peux tout gérer tout faire ! Mais je comprends bien que ce n est pas une solution

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s